Treillages Martin : sujets sur la décoration exterieure / intérieure » Les différentes classes de bois : classe 1 à classe 6

Les différentes classes de bois : classe 1 à classe 6

explications sur les classes de bois

Que ce soit pour un treillage en bois ou un tout autre élément conçu en ce matériau, la classe du bois doit être considérée. Les différentes classes de bois reflètent la durabilité naturelle d’un bois massif. Cette durabilité naturelle fait référence à la résistance originelle aux champignons et aux insectes selon le milieu dans lequel le bois sera utilisé. Selon la norme NF EN 335-2, cinq classes de bois ont été répertoriées. En fonction de sa durabilité naturelle, chaque bois pourra être utilisé dans une ou plusieurs classes.

Classe de bois : la définition

Comme indiqué, une classe de bois est déterminée selon la norme NF EN 335-2. Au total, il y a cinq classes différentes et chacune d’entre elles détermine un niveau de résistance soit par traitement soit par pérennité naturelle.

A lire aussi : qu’est-ce que le bois autoclave ?

Les différentes classes de bois

Les cinq classes de bois sont :

  • Classe 1 : ici, le bois ou le produit à base de bois est sous abri, totalement protégé des intempéries et non exposé à l’humidification. En revanche, il peut être altéré par des termites ou des larves. Ce type de bois est utilisé pour les menuiseries intérieures situées à l’abri de l’humidité.
  • Classe 2 : ce bois est bien protégé, mais il est situé dans un lieu où l’humidité ambiante est importante. Il peut être attaqué par de la pourriture superficielle ou par des insectes. Ceci est le cas des ossatures et des charpentes.
  • Classe 3 : un tel bois est en contact avec le sol et est non abrité. Il fait face aux intempéries, à une humidification fréquente et parfois, à une stagnation d’eau. Il peut également être altéré par des termites, des insectes et des champignons de façon profonde, en fonction de son exposition. Ce type de bois est souvent utilisé pour le bardage et les menuiseries extérieures comme les volets, les portes et les portails.
  • Classe 4 : ce bois est en contact avec le sol ou de l’eau douce. Il est donc tout le temps exposé à l’humidification. Il peut être attaqué par des insectes, mais également par des champignons et des termites. Dans cette catégorie, vous pouvez retrouver les bois exotiques ainsi que les clôtures et les poteaux.
  • Classe 5 : cette catégorie regroupe des bois qui sont susceptibles d’être en permanence en contact avec de l’eau salée. Ce sont des bois extrêmement durables comme les pontons pour bateaux.
Autres sujet :   3 astuces pour protéger ses plantes en hiver

Explications sur la classe de durabilité

La classe de durabilité vérifie l’aptitude à l’emploi d’un bois selon les classes citées ci-dessus. Elle désigne également la durabilité de l’essence d’un bois avec ou sans traitement. Si la durabilité est insuffisante, le bois doit être protégé. Le niveau de traitement correspond à chaque classe d’emploi et est déterminé en fonction de critères spécifiques comme le produit, l’essence, la profondeur et la quantité. Parmi les techniques de traitement, vous pouvez retrouver l’autoclave et le badigeonnage. Le premier procédé (sous vide ou sous pression) est compatible avec un bois de classe 3, 4 ou 5. Le second est quant à lui compatible avec un bois de classe 2 ou 3. Il peut être réalisé par pulvérisation ou trempage court.

En fonction du bois utilisé, un traitement adapté devra donc être utilisé. De plus, dans l’utilisation du bois il convient de prendre en considération sa pérennité en fonction de la classe ou de la fonction que le bois doit remplir. Celui-ci peut être choisi avec ou sans traitement.

Et voici. Vous connaissez maintenant les différentes classes de bois existantes à prendre en compte. Si vous souhaitez installer un élément en bois chez vous ou si vous ne saviez pas à quelle classe appartenait votre bois, vous le savez désormais !

Autres sujet :   Comment choisir son brise vue ? Nos conseils